Programme Électoral 2019

Travail Qui dit capitalisme, dit exploitation. En Suisse aussi, les conditions de travail se durcissent et certains profitent de cette situation en devenant de plus en plus riches. C’est la raison pour laquelle nous demandons la semaine des 35 heures, un salaire minimum à 4500 francs et l’âge de la retraite à 60 ans.

Environnement Qui dit capitalisme, dit recherche de profit à tout prix. Le capitalisme est prêt à sacrifier l’environnement et le climat pour les profits à court terme. C’est la raison pour laquelle l’humanité doit se débarrasser du capitalisme avant qu’il ne soit trop tard.

Égalité Qui dit capitalisme, dit patriarcat. Les femmes subissent la double peine du sexisme et de la discrimination économique. Elles sont mal respectées, ont des doubles journées et se chargent souvent seules de l’aide à autrui. Le futur sera égalitaire ou ne sera pas. La lutte pour l’égalité nous concerne tous.

Mobilité Qui dit capitalisme, dit promotion de la voiture. Seules les mobilisations populaires peuvent empêcher des solutions d’un autre temps comme par exemple l’axe ouest à Bienne. La mobilité du futur passera par la gratuité des transports publiques.

Paix Qui dit capitalisme, dit guerre, misère et migration. Des armes produites en Suisse sont utilisées dans beaucoup de régions en crise. Au lieu de privatiser RUAG, nous proposons que l’entreprise abandonne sa production militaire en faveur d’une production civile.

Retraites Qui dit capitalisme, dit retraite par capitalisation. Ce système dépend largement des fluctuations des marchés financiers, ce qui rend la perception des retraites très incertaine. Rien à voir avec l’AVS qui se distingue par sa stabilité depuis 70 ans et dont les cotisations de la population active financent directement les retraites de nos ainés. Le POP propose d’intégrer progressivement les caisses de pension dans le système de l’AVS.

Osons un changement radical !

 


Le programme électoral détaillé peut être trouvé ici pdf